Le débat autour du CBD fait rage sur la toile et plus particulièrement en France. Après avoir fait son apparition sur le territoire, plusieurs enceintes ont accueilli ce produit pour le vendre sous diverses formes (tisanes, huiles, etc.). Consommée par un nombre important de personnes, cette molécule procure un moindre effet comparé au THC (le THC et le CBD sont les deux molécules principales qui composent le cannabis). Alors, est-ce que le CBD est réellement sans conséquences pour le consommateur ? A-t-il des effets secondaires non négligeables ? Cet article vous propose de le découvrir.

Pourquoi consommer du CBD ?

Considéré aujourd’hui comme étant une substance pharmacologique, le CBD peut être consommé de trois manières différentes :

  • Inhalation ;
  • Ingestion ;
  • Absorption.

Ce constituant du cannabis présente des effets très bénéfiques pour la santé. Il permet entre autres de diminuer le stress et l’anxiété, en vous procurant un sentiment de détente tout en réparant un sommeil agité. Il a aussi été prouvé, que pour des maladies psychiatriques, le CBD s’est montré assez efficace, surtout dans les cas de schizophrénies.

Après avoir vu ces effets positifs sur l’esprit, nous allons voir les effets qu’il a sur le corps. Pour les personnes voulant éviter les médicaments faits à partir de produits chimiques, le CBD est un anti inflammatoire très efficace. De ce fait, il peut agir sur les muscles, ce qui permet aussi de relaxer ces derniers en cas de convulsion.

Est-ce que le CBD est dangereux ?

En 2018, un rapport émanant de l’OMS indique clairement que cette molécule fait partie de celles qui sont considérées comme étant sans risque. Toutefois, il a été démontré cliniquement que la consommation du CBD conduit à avoir des effets secondaires.

Parmi les plus répandus, l’envie omniprésente de sommeil accompagné d’une sensation de lourdeur. De ce fait, il est conseillé d’éviter sa consommation avant toute activité demandant de la concentration comme la conduite par exemple.

Cela dit, d’autres effets tels que la diarrhée, la perte d’appétit, les nausées ou encore la sécheresse de la bouche, ont été remarqués chez de nombreux consommateurs. Mais il faut le dire clairement, ces effets secondaires n’apparaissent pas chez l’ensemble de ces derniers. Néanmoins, il est impératif de ne pas négliger un apport régulier en nutrition.

Comme nous l’avons précisé plus haut, cette substance est présente sous plusieurs formes. Parmi celles qui sont proposées, on a le fait de fumer du CBD. En France, la loi est stricte là-dessus, il est interdit de fumer du CBD quelle qu’en soit la raison. Mais en plus de cela, ce type de CBD est très nocif pour la santé car il cause une dégradation des poumons, pouvant provoquer des maladies cardiovasculaires.

A part le fait de fumer, ainsi que les effets secondaires constatés sur une partie des consommateurs, le CBD n’a pas d’effets négatifs ni sur le système nerveux central, ni sur les fonctions vitales.

La surconsommation du CBD

Il est dans la nature du corps humain de réagir négativement à toutes choses qui lui sont administrées en grande quantité. Cette règle vaut aussi pour le CBD.

L’organisation mondiale de la Santé assure que la dépendance au CBD n’a jamais été signalée. Toutefois, une surconsommation est possible.

A cet effet, une consommation excessive conduit à la saturation de certains récepteurs du système endocannabinoïde, pouvant causer des crampes ainsi que des engourdissements.

Pour les personnes ayant un problème de tension, une consultation d’un médecin au préalable est conseillée.

Ce qu’il faut donc retenir en priorité, c’est que lorsque vous ressentez ces symptômes, il ne faut surtout pas en reprendre dans l’espoir de les calmer. Cela ne fera qu’aggraver la situation actuelle car les effets positifs qu’avait le CDB sur votre organisme, lui sont devenus inefficaces et futiles.

Il faut ajouter à cela que les effets secondaires cités plus haut sont accentués et peuvent devenir cauchemardesques pour les personnes ayant la maladie de parkinson, des crises d’épilepsie et même du glaucome.

A par cela, le seul danger réel sur lequel tout le monde est d’accord, c’est la présence du tétrahydrocannabinol dans quelques produits. Notez que les produits qui ne dépassent pas le seuil de 0.2% de THC sont légaux et jugés inoffensifs en France.

Par contre, ceux qui dépassant ce stade nuisent non seulement à votre santé, mais ils sont aussi considérés comme étant illégaux sur le territoire français.

Ajouter un commentaire